Share
Une BD décrivant les comportements de vos amis sur Facebook

Une BD décrivant les comportements de vos amis sur Facebook

Le plus grand réseau social du monde n’a pas encore fini de déchaîner les passions ! Il faut dire que Facebook n’arrange parfois pas les choses en étant très souvent à la limite de la légalité

Avec un nombre d’utilisateurs dépassant maintenant les 800 millions (dont 30% environ seraient des personnes décédées, des profils d’animaux ou de bambins alimentés par des adultes…), son extrême popularité fait parfois ressortir des côtés bien peu reluisants de nos contacts.

Voici quelques exemples frappants et réalistes de ses situations Facebookiennes, mis en image avec humour par Obion :

Ça vous rappelle quelque chose non ? 😉

Source

18 Commentaires sur cet article

  1. OLD! 😛 Mais c’est drôle et représente bien la réalité.
    Pour redevenir plus sérieux, ne le prends pas mal mais je te trouve un peu trop anti-facebook et trop pro-G+, j’aimerais un peu plus de nuances ^^
    Par exemple certes G+ grandit mais je trouve qu’il a encore beaucoup de faiblesses, la plus grande étant son nombre faible d’utilisateurs. Je dois avoir à peine 10% de mes contacts FB sur G+

    Répondre
    • J’avoue ne pas être partial, mais ça retranscrit bien ce qu’il se passe dans ma tête : je n’utilise plus Facebook et je passe trop de temps sur G+ !

      Répondre
    • Certes il n’y a pas encore beaucoup de personnes sur G+ … en France, mais c’est un peu comme sur Facebook il y a quelques années 😉

      Je pense que ça viendra, surtout vu la vitesse à laquelle G+ fait évoluer ses fonctionnalités : une centaine en plus en 90 jours …

      Répondre
      • En fait ayant dans mes cercles des « spammeurs » tels que Nico, Korben et d’autres, mon G+ est devenu un mix entre un flux RSS et un chat interactif sur l’actualité, grâce à la grande fluidité des commentaires.
        Et sur mon facebook, j’ai des nouvelles de mes amis.
        C’est au final une utilisation complètement différente, mais j’aime bien les 2.

        Répondre
  2. Marylene GLOCK

    Je commence à utiliser G+ et ne retrouve pas suffisamment d’amis qui l’utilisent mais je sais que ça viendra. Après,il ne faut pas être totalement partial car FB nous a apporté de bons moments et nous en apportera encore. En toute chose il y a du bon et des inconvénients.Ce que je déplore, c’est que FB peut à tout moment disposer de tous les éléments que l’on a pu y introduire même si on les a supprimé. Alors, les amis, réfléchissez bien avent de télécharger textes, renseignements, photos etc… et de publier sur n’importe quel réseau social.

    Répondre
  3. Rafaella Gomez

    J’ADORE!

    Répondre
  4. Je suis tombé sur ce site via google+.
    Mis à part la politique de confidentialité, tu peux remplacer « Facebook » par « Google+ », ce sont les utilisateurs qui pourrissent le système et non l’inverse. Vous/on a déjà pollué FB à en vomir rien qu’en prononçant son nom, faut pas déjà commencer avec G+ ^^ Sinon très bonne BD 😀

    Répondre
  5. Heureusement que G+ dispose du +1, parce que j’ai contracté le virus du j’aime et dès que je vois un commentaire, un post sur un forum ou tout simplement un article, je ne peux pas m’empêcher de chercher le petit pouce en l’air.

    Répondre
  6. franchement une bonne tranche de rire, j’adore oserai-je lever le pouce et dire j’aime? 😉 bonne continuation

    Répondre
  7. Pareil que Jonathan, je suis tombé sur cette page via Google+ où il était mis en avant (coïncidence ? Je n’y crois pas trop).
    Ce que je voulais dire : sans être défenseur de Facebook, je pense que Google c’est pire au niveau du respect de la vie privée. Effectivement, si nous restons connecté sur Google, ils se servent aussi de nos recherches pour proposer des publicités plus que ciblées et sans doute aussi pour vendre des informations.
    Juste pour dire, méfions nous sans doute mieux de Google qui est beaucoup plus implanté dans le monde du web.

    Répondre
    • Google ne vend pas nos informations, c’est là une des grandes différences avec Facebook !
      De plus, Google a adopté une démarche bien plus transparente en ce qui concerne sa politique de protection de la vie privée.
      Malheureusement, on ne peut pas dire que ça soit le cas de son concurrent…

      Répondre
  8. Anonymous

    Nico, tu dis que Google ne vend pas nos informations. Comment peux tu en être sûr?
    Et quelle politique de sécurité aux informations existe-t-il chez Google. Est ce qu’un salarié google peut accéder aux différentes informations concernant une compte?
    J’ai personnellement désactivé
    – l’historique web qui traçait mes recherches depuis plusieurs années
    – le cookie publicitaire
    quid d’autres dispositifs permettant de capter et d’utiliser mes données?
    L’historique web par exemple est peu connu des utilisateurs ayant un compte google.

    Répondre
  9. Google ne vend pas les données, il s’en sert via des algorithme. En gros il stocke les infos que tu aime. Exemple: téléphone, tv, tablette.

    Et il va avec sa t’envoyé la pub adéquate. Donc l’entreprise tierce qui a payer pour être sur les pub de google ne saura rien sur toi.

    C’est comme-ci un ami qui te passe des jouets pour tes enfants, toi tu sélectionne les jouets, et tu donne le jouet à l’enfant qui va l’aimer et le reste tu jette. Ton amis ne sais pas au final quels sont les autres gouts de ton enfant ni autre chose.

    En gros comme le dis tout le monde, Google est ton ami.

    Répondre
  10. je ne connaissais pas obion, j’ai cru lire du « Boulet » au début… cela dit ce qu’il dit est la triste réalité.
    Les « posts » de status facebook, ça rappelle un peu en son temps, le message perso des gens sur msn messenger, sans les « joies » de msn+ avec 100.000 icônes à la con dans le texte… En fait c’est bien ça, la vie est un éternel recommencement 🙂

    Répondre
  11. vandenhoven monique

    j’aimerais que cela soit publié sur mon adresse mail ou facebook … je ne me débrouille pas très bien pour le faire moi-même !!

    Répondre
  12. vandenhoven monique

    merci de me faire partager cette BD

    Répondre

Laisser un commentaire