Planet Express

Lancer ses propres satellites dans l’espace

Sur certains points, on vit vraiment une époque formidable !

Alors que l’envoi d’objets au-delà de notre atmosphère restait le domaine gardé d’entreprises possédant des moyens financiers très importants, il est maintenant possible pour des amateurs d’envoyer des fusées dans l’espace, et même d’envisager la création d’une flotte de petits satellites très économiques.

La suite de cet article risque de vous donner envie de créer un pas de tir dans votre jardin ^^

Le projet Qu8k consistait a envoyer une fusée dépassant les 30 kilomètres d’altitude, afin de remporter le prix Carmack.

Créé par John Carmack, créateur des légendaires jeux vidéo Doom et Quake, ce concours permet de gagner un prix symbolique de 5 000 $, ainsi qu’une très bonne publicité du projet en cas de succès.

Je vous laisse admirer la vidéo du lancement de la fusée, ainsi que de son court séjour dans l’espace :

Il est certain que ce genre de bricolage n’est pas à la portée de tous, ne serait-ce que par les compétences requises pour calculer le design idéal pour un fusée de cette taille, sans compter sur la manipulation de carburants solides (et potentiellement explosif)…

Vous pouvez néanmoins en apprendre plus sur le site des créateurs de ce projet.

Envoyer des fusées dans l’espace c’est bien beau, mais il faudrait aussi y trouver un intérêt plus pratique non ? Et si on y envoyait des mini-satellites économiques, à environ 300 $ pièce ?

C’est l’idée un peu folle lancée sur Kickstarter, un site qui permet à des projets de trouver des fonds pour financer leurs lancements.

KickSat consistera en un simple montage électronique, composé de cellules solaires pour fournir l’énergie nécessaire à ce micro-satellite, d’un micro-contrôleur pour piloter ses fonctions et d’un émetteur radio.

La première version ne prévoit que d’envoyer par radio un identifiant unique, ainsi que le nom d’un des contributeurs associés au projet. Dans un proche avenir, et si le projet réussit, il est prévu d’y intégrer des capteurs, permettant à ces mini-satellites de gérer bien plus de fonctions.

Pour le lancement, il est prévu de faire appel à un programme d’aide de la NASA, ce qui économiserait les coûts de lancement pour valider les tests de ces satellites personnels.

A quand une combinaison de ces 2 projets ? ^^ Il risque d’y avoir, dans un proche avenir, encore plus d’objets se baladant aléatoirement dans l’espace juste au-dessus de nos têtes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>